[éducation musicale] La Marseillaise au fil du temps

Autour des Valeurs de la République

samedi 17 mai 2014, par Nadège BUDZINSKI, article consulté : 3803 fois

Objectifs hda

Comment la Marseillaise est- elle devenue l’hymne de notre République française ? Comment ce symbole de la République ressurgit-il à des moments clés de l’Histoire de France en adoptant des significations différentes ?

Thème hda

Arts, création, cultures (entrée : l’œuvre d’art et ses formes populaires)

Domaine musical

Domaine du timbre (+ domaine du successif et du simultané comme domaine secondaire).

Problématique musicale

Comment les différents arrangements musicaux de la Marseillaise renvoient-ils à un contexte historique ?

JPEG - 104.4 ko
La Marseillaise, par ROUGET DE LISLE
Exemplaire copié de la main de l’auteur, avec une lettre d’envoi à David d’Angers, en date du 24 février 1829. — Don de M. Leferme, ancien inspecteur général des Ponts et chaussées en son nom et au nom de sa femme, née David d’Angers.

Œuvres

La Marseillaise, version de 1792 de Gossec ; version de Berlioz de 1830 et version de Grappelli/ Reinhardt de 1946, Thésée de Gossec, 1782

Niveau

Troisième

Notion

Notion musicale travaillée : arrangement musical

Séquence 1 : l'univers musical de la Révolution française

- Découverte de la Marseillaise de Gossec (deux premières strophes)

- Objectif pédagogique : retrouver les caractéristiques musicales de la musique révolutionnaire.

  • un texte qui met en valeur les symboles de la République
  • l’emploi d’instruments à vents : instruments puissants qui peuvent être entendus sur les places publiques, dont on peut jouer tout en marchant. Souvent associer aux percussions (univers de la fanfare) à cette époque
  • un tempo lent ou modéré adapté au rythme de la marche
  • l’emploi fréquent du chœur mixte qui symbolise le peuple français
  • la forme strophique : forme qui se répète de strophe en strophe qui permet de mémoriser facilement le chant et le rendre accessible à tous

-Que font les élèves ?

Écoute comparative entre la Marseillaise et une pièce musicale qui symbolise l’Ancien Régime (extrait de la tragédie lyrique Thésée de Gossec, de 1782).
La comparaison permet de mettre en lumière la rupture entre les deux époques. Pour l’Ancien Régime :

  • sujet qui repose sur la mythologie antique avec des personnages imaginaires
  • des voix travaillées d’opéra
  • un orchestre avec des cordes, instruments qui disparaissent car ils manquent de puissance sonore, ne peuvent pas être utilisés tout en marchant et vont symboliser l’Ancien Régime car c’est la famille instrumentale qui dominait dans l’orchestre.

Conclusion : mise en place d’un nouveau style musical, en rupture avec celui de l’Ancien Régime, style musical qui accompagne la Révolution Française et les valeurs qu’elle porte. La Marseillaise devient l’hymne national.

Séquence 2 : spécificité de la version de {{Gossec

- Découverte de la 3e strophe de la Marseillaise de Gossec

JPEG - 163.8 ko
François Joseph Gossec
François Joseph Gossec par Antoine Vestier (1683 - 1756)

Objectif pédagogique : déterminer l’originalité de cette 3e strophe et en relever les éléments musicaux.

  • apparition d’une soprano soliste et d’un traitement vocal plus proche de l’opéra (ambitus élargi, conquête de l’aigu)
  • tempo qui est ralenti, qui devient très lent, presque une impression de temps suspendu
  • changement de caractère : aspect funèbre et religieux

Mise en lumière de la relation texte/ musique pour rapprocher cette strophe du contexte guerrier : relation avec le contexte historique (guerre engagée contre les ennemis de la République aussi bien extérieurs qu’intérieurs).

-Que font les élèves ?

Écoute comparative entre les premières strophes et la 3e strophe.

Séquence 3 : la révolution de 1830

- Découverte de la version de Berlioz

-Objectif pédagogique : découvrir comment Berlioz s’empare du modèle initial hérité de la Révolution Française et le revisite

  • un tempo plus allant
  • grand orchestre symphonique avec des cordes, des vents et des percussions
  • caractère plus héroïque
    Permettre aux élèves de relier cette nouvelle version à la révolution de Juillet 1830, à l’instauration de la monarchie constitutionnelle de Louis Philippe et à la destitution de la royauté et des Bourbons. Rappeler que la Marseillaise redevient l’hymne national après avoir été abandonné pendant la période napoléonienne et la restauration de la monarchie. Version plus triomphale avec un orchestre représentatif de l’ère romantique.

-Que font les élèves ?

Étude comparative entre la version de Gossec et la version de Berlioz en relevant les points communs et les différences.

Séquence 4 : la libération musicale de la France en 1946

- Découverte de la version Grappelli/ Reinhardt

-Objectif pédagogique : découvrir comment ces musiciens revisitent à leur tour le modèle initial et le rattacher au contexte historique.

  • une version exclusivement instrumental : violon et guitare
  • un tempo allegro
  • improvisation à partir de la mélodie et de son accompagnement
  • style jazz

Permettre aux élèves de relier cette version à la libération de la France, à la possibilité pour ces musiciens de jouer à nouveau du jazz, style musical censuré pendant l’Occupation.

-Que font les élèves ?

Étude comparative entre la version originale et son arrangement.

Proposition d’évaluation

Écoute de la version de Gainsbourg : comment les valeurs républicaines sont-elles détournées dans cette nouvelle version de la Marseillaise ?

Pratiquer et produire autour de la Marseillaise

-Apprentissage vocal de la Marseillaise

  • apprentissage vocal : bien que connue par les élèves, l’apprentissage de la mélodie soulève quelques difficultés. Il faudra se montrer vigilant sur la justesse de cette mélodie qui multiplie les intervalles de tierces ascendants ou descendants ainsi que le saut de sixte. On peut proposer initialement un apprentissage par cellules musicales, combinées à des jeux vocaux sur les intervalles rencontrés (conjoints, tierce, quarte ascendante et sixte ascendante) avant de dévoiler la mélodie connue. Par ailleurs, il est toujours important de souligner l’adéquation texte/ musique phrase par phrase pour proposer avec les élèves une interprétation nuancée et sensible qui évitera de tomber dans le piège d’un caractère excessivement héroïque et martial (par exemple, éclairage différent du passage en mineur).
  • l’apprentissage vocal permet de mettre en lumière la simplicité de la mélodie (intervalles, ambitus restreint, registre médium) et de la forme musicale strophique.

-Écriture d’une nouvelle strophe se rapportant à un contexte historique ayant marquée l’Histoire de la France au choix des élèves qui travailleront par groupes et qui interpréteront leur strophe inventée.

  • nécessite de bien cerner les caractéristiques de la strophe : nombre de vers, nombre de syllabes par vers à respecter, les répétitions textuelles
  • respect des évènements historiques et respect du vocabulaire et du registre littéraire qui doivent être adaptés à la période historique choisie.

Évaluation commune avec le professeur d’éducation civique.