Que dit le portrait quand tous les arts s’en mêlent…ou s’emmêlent ? Le laid ? Le beau ? Le vrai ? Le faux ?

Thème d'histoire des arts

Arts, ruptures et continuités.
Arts, Etats, pouvoir

Disciplines concernées

Français, arts plastiques, histoire

Période historique de référence

Le XXe siècle avec une incursion au XIXe siècle

Problématique

Le portrait.
Que dit le portrait quand tous les arts s’en mêlent…ou s’emmêlent ?
Le laid ? Le beau ? Le vrai ? Le faux ?

Domaines artistiques et œuvres

Les arts du visuel  :

- Divers portraits de Victor Hugo vu par Devéria (dessin), Rodin (bronze), Daumier (caricature), Mérimée (dessin), Bonnat (huile sur toile) etc. Victor Hugo

- Diverses représentations du « Joker » de Batman (affiche, comics, images extraites de films…)
- Portrait de Michel Leiris peint par Francis Bacon, 1976.
- Léonard de Vinci, La Joconde
- Andy Warhol, Mona Lisa. 1963
- « la Joconde » de Jean Michel Basquiat. 1983
- Marcel Duchamp, LHOOQ. 1919.
- Étude du portrait de Joseph Vissarionovitch Staline (Staline dans un fauteuil) de Georgui Roublev 1935.
- Fédor Chourpine, « Le matin de notre patrie » (portrait de Staline) 1946-1948.

Les arts du langage :

- Victor Hugo, L’Homme qui rit .
- Michel Leiris, L’âge d’homme.

Déroulement de la séquence

Cette séquence est présentée dans le diaporama ci-dessous avec la chronologie suivante : français, arts plastiques, histoire, mais rien n’oblige à cette succession.

PowerPoint - 9.4 Mo
L’intégralité de la séquence pluridisciplinaire sur le thème du portrait

Quatre séances en français.

Séance 1 : Qu’est-ce que le portrait ? « Quand tous s’en mêlent ! » : Construire une définition à partir des acquis des élèves.
Séance 2 : Quand les arts s’emmêlent : Confrontation du portrait littéraire d’un personnage (celui de Gwynplaine dans L’Homme qui Rit de Victor Hugo) avec ses interprétations et réinterprétations sur la "toile" (dessin ou cinéma).
Séance 3 : Ouverture sur le 20è siècle : la laideur vue par d’autres ?
Séance 4 : Et si on se tirait le portrait ? Activité d’écriture.

Trois séances en arts plastiques
Le portrait comme dénonciation du « socialement beau ».
Première partie : Autoportrait, travail plastique à partir de la photo d’identité de leur carnet de correspondance (crayon de papier). Aucune œuvre n’est montrée
Deuxième partie, séance1 : « le photomaton est déréglé ». Travail plastique (crayon et gouache)
Deuxième partie, séance 2 : pendant la verbalisation diverses œuvres sont présentées. La Joconde par Basquiat

En Histoire.
L’art du portrait entre propagande et résistance. StalineL’étude de deux portraits de Staline s’intègre au chapitre 2 du programme de troisième, l’URSS de Staline.
L’histoire des arts supposant le contact direct avec les œuvres, une visite de l’exposition « Lénine, Staline et la musique » a permis aux élèves de découvrir dans leur vraie dimension les deux portraits de Staline.

Des prolongements sont possibles, au fil de l’année…avec les portraits officiels des présidents de la République, en étudiant des caricatures, en réfléchissant au passage du portrait à l’icône.

Le Che