Thème

"Arts, créations, culture"

Disciplines concernées

Histoire- Éducation musicale- Français. Classe de quatrième.

Période Historique de référence

Fin du XVIIIe siècle et le XIXe siècle.

Problématique

Dans le cadre de la thématique, "Arts, créations, cultures", nous proposons une entrée autour d’œuvres qui s’inspirent de récits populaires. Comment les artistes des périodes romantique ou pré-romantique s’emparent-ils du thème de la sorcellerie ? Comment basculer du monde réel au monde fantastique ?

Domaines artistiques et œuvres

Supports visuels

La gravure Le sommeil de la raison engendre des monstres de Goya 1799

JPEG - 67.2 ko
Le sommeil de la raison

La peinture de Goya, 1797-1798, La ronde de sabbat

JPEG - 136.4 ko
La ronde de sabbat

Les fantômes de Goya, film de Milos Forman, réalisé en 2006

JPEG - 13.3 ko
Les fantômes de Goya

Supports musicaux

Symphonie fantastique de Berlioz 1830

Symphonie fantastique de Berlioz 1830

Chanson de la puce, extrait de la Damnation de Faust de Berlioz

http://www.musicme.com/#/Hector-Berlioz/albums/Berlioz :-The-Damnation-Of-Faust ;-Harold-In-Italy-0028946367322.html

Supports littéraires

La ronde de sabbat, extrait des Odes et ballades de Victor Hugo 1828

Déroulement de la séquence

En cours d’histoire

Dans un premier temps, le professeur d’histoire, dans le cadre du chapitre "L’Europe des Lumières", a présenté quelques grands philosophes des Lumières français et leurs idées, à travers leurs écrits. Il évoque ensuite la diffusion de la philosophie des Lumières hors des frontières françaises, et notamment son influence sur des penseurs et artistes espagnols tels que Francisco de Goya. Comment ce peintre a-t-il critiqué, à travers son art, le poids de l’Église en Espagne et la persistance de superstitions ?

En cours de français

Par la suite, le professeur de français montre à son tour comment les philosophes des Lumières proposent une vision du monde fondée sur la Raison qui est exploitée par les artistes du XIXe siècle pour la confronter aux récits sur la sorcellerie dont à la fois ils s’inspirent, se moquent et se distancient.

En cours de musique

Le professeur de musique invite à découvrir les variations et métamorphoses de l’Idée fixe jusqu’à sa transformation en sorcière dans la Symphonie fantastique de Berlioz ainsi que la parodie burlesque du Dies Irae. Les éléments du programme de cette symphonie seront propices à des comparaisons avec d’autres œuvres d’art évoquant cauchemar et sorcellerie. Parallèlement, les élèves endosseront le rôle de Méphistophélès pour interpréter la Chanson de la puce.

Auteurs

Inthidar Moumni : Lettres
Bénédicte Testa : histoire
Nadège Budzinski : éducation musicale
Collège Madame de Sévigné à Gagny (93)