Dans le cadre scolaire, on habitue l’élève à travailler à partir de cartes, notamment lorsque l’on étudie l’histoire ou la géographie. Elles sont pour lui, comme pour le professeur, des repères, des bases de travail, des supports datés, "validés par la science". En Histoire, par exemple, elles permettent de donner à voir l’étendue du pouvoir d’un pays, les conquêtes et les batailles pour le pouvoir au fil des siècles.
En géographie, elles reflètent les situations ou les mutations sociales, géopolitiques, économiques ou bien encore rendent compte des reliefs.

Le but de cette séquence est de faire découvrir aux élèves les limites de cette "objectivité" d’une carte porteuse de "vérité". La carte est représentation. Elle propose un regard, un point de vue sur le monde, elle découle de choix, elle peut être au service du pouvoir. La carte en dessinant un espace le construit et en impose une vision, voire une interprétation. En outre, pendant longtemps, réalisée sur commande des puissants, la carte est une œuvre d’art unique, rare et précieuse.

Thèmes d'histoire des arts

Art, espace, temps. Art, Etats et pouvoir

Disciplines concernées

Histoire
Géographie
Arts plastiques
Français

Programmes concernés

Cette séquence se déroule en classe de quatrième et le champ couvert est prioritairement celui des programmes d’histoire et de géographie.

Problématique

Dans le cadre d’un travail d’observation puis de réalisation, les élèves seront invités à se demander quelle image du monde la carte construit selon les époques, les modes, les contextes, les exigences et les supports entre contraintes de réalité et partis pris politiques ou de fantaisie

JPEG - 17.6 ko
Effectuation : ceci n’est pas un port...

Objectifs

Nous nous sommes engagés à réunir les objectifs suivants :
- Définir l’idée de représentation
- Comprendre le lien entre un support et son ancrage dans une réalité économique et sociale, c’est-à-dire les motivations de production d’œuvres
- Aiguiser le regard des élèves sur l’iconographie
- Mettre à l’épreuve le regard qu’ils portent sur le monde.

Domaines artistiques et oeuvres

- Arts plastiques

-Le Port de Bordeaux, Joseph Vernet, 1758, huile sur toile, 165 cm x 263, musée de la Marine, Paris.

Plan géométral de la ville de Bordeaux, Jean Lattré, 1755,gravure sur cuivre, 107,2 x137,6, musée d’Aquitaine, Bordeaux.

JPEG - 24.2 ko
Plan géométral de la ville de Bordeaux

Et beaucoup d’autres oeuvres présentées dans la séquence d’Arts plastiques de l’Allégorie de la peinture de Jan Vermeer...aux plans de Google earth.

JPEG - 11.4 ko
La carte, objet d’art, dévoile le monde. Vermeer. Allégorie de la peinture.


- Littérature

Un extrait de Clélie, Histoire romaine, 1654-1660, « La Carte de Tendre » de Madeleine de Scudéry

Un extrait de Les Chevaliers du Subjonctif, Erik Orsenna, Livre de Poche, 2004, pp58-61.

PNG - 109.6 ko
Plan de l’archipel des temps

Déroulement de la séquence

PowerPoint - 8.2 Mo
La séquence en images

Le professeur d’Histoire intervient d’abord autour de Vernet et des vues de ports que Louis XV lui commande ainsi que des plans qui les accompagnent souvent. Suit l’étude en géographie du port de Shanghai à partir de photographies, de croquis et de cartes actuelles et anciennes. Le professeur d’Arts Plastiques prend le relai en faisant réaliser par les élèves des cartes "imaginaires" et en étudiant des oeuvres présentant ou représentant des cartographies. Enfin le professeur de Français propose, dans la continuité du travail entrepris, l’étude de textes débouchant sur des cartographies atypiques, voire de fantaisie.