Thème d'histoire des arts

Arts, créations, cultures
Arts, mythes et religions

Disciplines concernées

Français, histoire, arts plastiques

Période historique de référence

L’Inde des Gupta, IVe et Ve Siècles

Problématique

Il existe un principe fondateur des « philosophies » indiennes : le DHARMA. C’est l’ORDRE par excellence, idéal à atteindre dans tous les domaines de la vie. Cet ordre est le garant du bien-être spirituel et matériel.
Comment les arts indiens reflètent-ils et participent-ils au dharma, à cet idéal d’ordre religieux, politique, social, culturel ?

Domaines artistiques et œuvres

Les arts du quotidien.
Monnaie en or datant du règne de Chandragupta II (375-414).

Les arts de l’espace.
Le temple de Deogarh (début VIe)

Les arts du visuel.
Divers reliefs du temple de Deogarh et de stupas.
Miniatures indiennes du 18ème siècle figurant les dieux du panthéon indien.

La charmeuse de serpent, 1991, Pierre et Gilles. Modèle : Sandii. Photographie peinte.

Les arts du langage :
Divers extraits des Purâna (époque Gupta)
La légende de Rama et Sita, d’après le Ramayana, adaptation de Patrice Favaro.

Déroulement de la séquence

Comme le choix en a été fait dans le diaporama ci-dessous, il paraît plus cohérent de commencer par la séquence de français, puisqu’elle pose les bases du premier cours d’histoire. Durant la séquence de français les élèves seront amenés à consulter des images réutilisées par la suite en histoire. Les arts plastiques interviennent dans la séquence après la visite au musée GUIMET.

Powerpoint - 7.3 Mo
La séquence en quelques diapositives

En cours de français

Etude d’une adaptation d’un des plus grands poèmes épiques et mythologiques indiens : le Ramayana, poème ancien mis ensuite par écrit, aussi important que les poèmes d’Homère pour les Indiens. La version utilisée est adaptée aux collégiens mais n’est plus en vers.
Ce texte décrit à la fois la mythologie, l’histoire et les valeurs de l’Inde, c’est un texte fondateur. Il raconte des aventures dont l’objectif est le retour à l’ordre initial. Ces textes participent volontairement au dharma. Tous ces textes étaient écrits en sanskrit, considérée comme la langue des dieux.

Séance 1 : L’Hindouisme et les textes fondateurs de l’Inde ancienne.
Séance 2 : Les miniatures et la peinture indiennes en lien avec le Ramayana
Séance 3 : La légende de Rama et Sita : le Ramayana
Séance 4 : Bilan de fin de chapitre

En cours d’histoire

La séquence d’Histoire arrive plus tard dans l’année (printemps) ce qui permet donc de réutiliser les acquis de la séquence de français.
L’introduction permet de fixer le cadre chronologique, celui de l’Inde des Gupta (époque « classique ») aux IVème et Vème siècles. L’étude rapide d’une monnaie permet de faire comprendre pourquoi cette époque est importante : les Gupta, grâce à leurs conquêtes, ont réussi pour la première fois à unifier tout le nord de l’Inde.
On explique aussi l’intérêt des Gupta pour le principe du Dharma. On peut alors poser la problématique : Comment la sculpture hindouiste participe-t-elle au Dharma ?

1- Par la codification de l’art.

L’étude du temple de Deogarh (plan + décor) est intéressante car complète : le temple est la demeure des dieux, le relief de la création du monde présente la Triade et les grands principes de l’hindouisme. On peut ensuite comparer cette scène à des miniatures postérieures sur le site de la BNF pour constater les ressemblances.

2- Par la recherche de perfection esthétique
Cette seconde partie se déroule au contact direct avec les œuvres au musée GUIMET.

Art sensible, attentif aux expressions et aux mouvements… pour susciter l’émotion la plus intense…

En cours d’arts plastiques

Trois séances.
Etude du travail de Pierre et Gilles : photographie mise en scène qui relève de la parodie, du détournement à la fois du modèle, personne célèbre, et du tableau. Le modèle est photographié dans un décor, le tout retravaillé à la peinture ou avec un mélange de matériaux et de techniques diverses.

Les élèves se prennent en photo, au musée GUIMET, dans des positions imitant celles des dieux et par ailleurs ils recherchent des documents sur différents temples (comme celui de Deoghar) et associent : un lieu/un dieu.

Demande du professeur :
Sur la photo du temple, placez celle prise au musée en ne conservant que la silhouette dans la position choisie. Travaillez l’ensemble : fond et silhouette de façon à transformer, à détourner cette image pour en faire un véritable objet « indianisant ».Travaillez à la peinture avec des matériaux divers, par collage, assemblage ou accumulation. Enfin, présentez votre travail dans un cadre avec lequel il fera corps.